Les réflexes archaïques, c'est quoi ?

Appelés aussi réflexes primitifs ou archaïques,  ce sont des programmes moteurs essentiels à notre survie et à notre développement physique, intellectuel et émotionnel, ils sont là pour nous accompagner au quotidien et nous procurer bien être, aisance, et succès dans nos activités de chaque instant qu'elles soient physiques, cognitives ou émotionnelles.

Maturation des réflexes archaïques, comment ça marche ?

À la naissance, les différentes parties du cerveau sont actives mais pas toute au même niveau de maturité et elles ne fonctionnent pas encore pleinement ensemble. Pour arriver à cette maturité, des connexions doivent être établies, puis renforcées.

Grâce à la répétition naturelle et spontanée de séquences de mouvements réflexes du corps, les fibres nerveuses vont pouvoir se développer et former un réseau de communication entre toutes les parties du système nerveux et neuronal

Cette activité motrice primaire de l’enfant est la source de son développement sensori-moteur et cérébral, qui à son tour, devient la fondation pour ses futurs mouvements intentionnels, son apprentissage et enfin son développement intellectuel et émotionnel.

Cette intégration progressive des réflexes primaires au schéma moteur, va contribuer à la myélinisation du réseau neural et développer les connexions vers les parties supérieures du cerveau. Il va ainsi apprendre à coordonner ses gestes et trouver un équilibre postural. Volontaire et libre de ses mouvements, il aura la disponibilité nécessaire pour son développement comportemental et intellectuel.

Les réflexes archaïques jouent un rôle de :

  • Protection et survie.

  • Connexions cérébrales.

  • Intégration sensorielle.

  • Sécurité intérieure.

  • Développement moteur.

  • Développement cognitif.

  • vestibulaires et kinesthésiques

  • Équilibre émotionnel.

Que se passe t il si un réflexe ne s'intègre pas ?

Si ces réflexes ne s’intègrent pas, ils peuvent devenir persistants et parasiter l’enfant dans son développement ne lui permettant pas de mettre en place des comportements de coordination volontaires et de motricité fine. 

L'enfant pourra mettre en place des compensations afin "donner le change" tant bien que mal  mais celle-ci lui demanderont beaucoup d'effort et occuperont inutilement son cerveau à des tâches annexes mais autres que les apprentissages essentiels... 

 

Même en tant qu'adulte, essayer d'apprendre de lire un texte en sautant à la corde .... difficile  ?

Vous voyez vous en formation ou devant une présentation powerpoint avec vos bras et vos jambes atteins de spasmes involontaires? .. seriez vous à 100% concentré sur vos performances ?... que retiendriez vous de votre journée à essayer de contenir votre corps et alimenter votre cerveau ? 

Alors imaginez que parfois c'est ce que l'on demande à un enfant qui doit contrôler ses réflexes moteurs en classe et se concentrer en même temps pour comprendre sa leçon de français (assez pour la mémoriser...) ... difficile ça c'est sur ! 

Et oui, parfois nos têtes blondes ont de véritables défis à relever au quotidien.... 

(vidéo : développement du mouvement chez un bébé étape par étape - 2ème / 6ème et 7ème image à gauche - observer les légers mouvements de balancier réalisé de façon naturel par bébé pour intégrer ses mouvements)

Vous voulez en savoir plus sur les réflexes archaïques  ? sur leur intégration ?

Comment se déroule une séance ?

Une prise en charge complète se déroule en plusieurs étapes :  

  1. Lors d'une première consultation, un bilan des réflexes est réalisé. Pour cela, l’enfant devra effectuer des mouvements simples et ludiques afin mesurer le degré d’intégration de ses réflexes. Le bilan abordera également en détail le développement de l’enfant, son comportement et ses apprentissages (à l'aide des parents)

  2. A partir de ce bilan, il sera établit en commun un programme de remodelages à faire en séance et des mouvements complémentaires d’intégration à effectuer à la maison, quotidiennement. Vous découvrirez alors ensemble les premiers mouvements neuro-sensori-moteurs ludiques et rythmés  !

  3. Lors du travail quotidien à la maison, il est essentiel d'en faire un moment de partage où l’adulte apporte sa bienveillance et son soutien à l’enfant afin qu’il réalise correctement ses exercices, l’implication nécessite 3 à 10 minutes par jour. 

  4. Les séances sont espacées de 3 à 4 semaines, afin de mesurer les progrès d'intégration d'un nouveau schéma moteur par le cerveau et de commencer la maturation des connexions établies. 

  5. À chaque séance, les intégrations et les mouvements quotidiens seront adaptés en fonction de l’évolution et jusqu’à ce que tous les réflexes ne soient plus un obstacle pour le consultant.

Une séance dure en moyenne 1 heure (compter 1h30 pour un premier rdv bilan) et le consultant reste habillé pendant toute la séance.  Privilégiez des vêtements où vous vous sentez à l'aise (plutôt pantalon souple) 

Pour les enfants, la présence des parents est nécessaire.

Vous voulez expérimenter un bilan sur vos réflexes ? travailler sur leur intégration ? 

Le travail sur l'intégration des réflexes permet d'alléguer pour l'enfant les sollicitations "parasites" de son cerveau et de concentrer tout son potentiel sur les vrais apprentissages.